Fuite de données chez Viamedis et Almerys : les victimes ont la possibilité de déposer une plainte en ligne

ParA.I.R. Assistance Informatique Réthaise

Fuite de données chez Viamedis et Almerys : les victimes ont la possibilité de déposer une plainte en ligne

Suite à la divulgation de la fuite de données chez Viamedis et Almerys, deux fournisseurs de services de tiers payant, qui met en danger 33 millions de citoyens français, une enquête a été lancée par le Parquet de Paris. Un formulaire de plainte en ligne a été mis à la disposition des victimes.

Les personnes touchées par la fuite de données chez Viamedis et Almerys ont maintenant la possibilité de déposer une plainte en ligne. Dans le contexte de l’enquête initiée le vendredi 9 février par le Parquet de Paris concernant les cyberattaques qui ont révélé les données de 33 millions d’assurés, un formulaire de plainte en ligne a été mis à la disposition des victimes. Cela leur permet de contribuer à l’enquête sans avoir à se déplacer dans un poste de police ou une gendarmerie.

Le formulaire est disponible sur le site Cybermalveillance et doit être renvoyé rempli et signé en pièce jointe à l’adresse e-mail plainte-befti@interieur.gouv.fr ou par transfert sécurisé sur le site du gouvernement. Il est également possible de l’imprimer et de l’envoyer par courrier postal à la Direction de la police judiciaire PP, BL2C 2024/30, 36 rue du Bastion, 75017, Paris.

Ces plaintes s’ajouteront à celles déjà déposées par les mutuelles et les fournisseurs concernés par la fuite de données chez Viamedis et Almerys.

Une fuite de données potentiellement sans précédent en France

Ces deux opérateurs, spécialisés dans la gestion de l’avance des frais pour les patients auprès des professionnels de santé, collaborent avec plus de 150 mutuelles et plus de 200.000 professionnels de santé. Ils ont annoncé avoir été victimes, respectivement les 29 janvier et 1er février, d’intrusions dans leurs plateformes de gestion du tiers payant dédiées aux professionnels, ce qui a exposé les informations personnelles d’environ 33 millions d’assurés. Parmi ces informations figurent l’état civil, le numéro de sécurité sociale, le nom de l’assureur et les garanties du contrat souscrits. Ces éléments exposent les personnes concernées à des hameçonnages personnalisés voire à des usurpations d’identité.

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), il incombe à chaque complémentaire santé qui fait appel aux prestataires Viamedis et Almerys d’informer individuellement et directement toutes les personnes concernées.

À propos de l’auteur

A.I.R. Assistance Informatique Réthaise administrator

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.